menu Menu
close
ticket Billetterie

Manège, scène nationale - reims

background
Christophe Raynaud de Lage

MATHURIN BOLZE - CIE MPTA

ARTISTE ASSOCIÉ


Artiste associé au Manège depuis 2018, Mathurin Bolze fait figure de référence dans le paysage du cirque actuel. Alternant recherche, mise en scène, interprétation et conseil artistique, cette tête chercheuse ne cesse de creuser les secrets de la suspension du vivant pour réveiller nos rêves d’envol et de liberté. Au sein de la compagnie Mpta (les Mains, les pieds et la tête aussi) qu’il a fondée à Lyon en 2001, il s’attache avec la même exigence à prolonger son geste artistique par sa transmission auprès de jeunes circassiens. En témoigne cette saison la première création de Corentin Diana et Emma Verbeke, À nos vertiges, ou encore les utoPistes qui se dérouleront à Orgeval dans le cadre des Familiarités.
 

Qu’apporte à une compagnie comme Mpta le statut d’artiste associé au Manège ?

M. B. : La sérénité d’un déploiement dans la durée, une ouverture sur tout un territoire, la possibilité d’entrer en conversation avec un théâtre, une équipe et bien sûr un public qu’on est amené à retrouver à plusieurs reprises. Le Manège occupe une place à part dans mon parcours. Je l’ai fréquenté en tant que spectateur quand j’étais étudiant au CNAC, en tant qu’interprète avec François Verret et la compagnie Anomalie puis avec une série de cartes blanches. Grâce à la proposition de Bruno Lobé, toutes ces expériences se sont sédimentées pour devenir l’enjeu d’une réflexion et d’un engagement qui nous ont fait grandir dans la capacité d’imaginer des événements et de faire bouger les lignes.

Vos souvenirs les plus marquants au cours des deux saisons écoulées ?

M. B. : J’en ai mille ! Mais je garde un souvenir particulièrement intense de tout le projet mené avec la Maison d’arrêt de Reims et des ateliers avec les détenus. Une expérience très forte en tant qu’artistes qui a bousculé notre ressenti sur la notion même de liberté, la nécessité d’en dessiner les contours et de nous interroger en profondeur sur les fondements de notre métier. Jouer notre spectacle, décontextualisé dans la cour de la prison, en a offert une lecture renouvelée, en nous sortant de notre zone de confort. La création des Hauts plateaux au Manège est aussi un souvenir marquant. Je suis persuadé que les spectacles reflètent les circonstances de leur création et une forme de magie liée au lieu, à l’accueil et à une équipe aux petits soins, s’est infusée dans cette pièce...

Vos projets et vos envies pour cette troisième année à Reims ?

M. B. : Bruno Lobé nous a laissé carte blanche pour amener les gens qu’on aime. Corentin Diana et Emma Verbeke, deux jeunes artistes en compagnonnage au sein de Mpta, vont ainsi présenter leur première création à partir d’un nouvel agrès que nous avons inventé ensemble. Je suis très heureux aussi d’organiser les utoPistes à Orgeval avec notamment Victoria Belen, formidable acrobate argentine, qui va mener des ateliers de janvier à juillet avec des amateurs de tous âges. Comme au Manège il y a deux ans, l’idée est de fabriquer un parcours entre extérieur et intérieur, de tisser des liens entre les habitants et notre pratique, d’amener à changer le regard sur le quotidien à travers notre sensibilité.

CIRQUE

Emma Verbeke & Corentin Diana

À nos vertiges

04 arrow 05.06

CIRQUE

Mathurin Bolze / Cie Mpta

Les utoPistes

03.07