menu Menu
close

Manège, scène nationale - reims

background
©Christophe Raynaud de Lage

cirque

Création 2020

Centre national des arts du cirque / Raphaëlle Boitel

LE CYCLE DE L'ABSURDE

23 arrow 25.04

ticket

VE 23 AVR - 19:00
SA 24 AVR - 19:00
DI 25 AVR - 15:00

DURÉE 1H30

AU CIRQUE - TARIF A


covoiturage


Entre performances extrêmes et métaphore existentielle, la chorégraphe et metteuse en scène Raphaëlle Boitel orchestre le nouveau spectacle du Centre national des arts du cirque. Sa mise en scène auréole d’une humanité solidaire cette partition de groupe aux accents très visuels, portée par quinze jeunes artistes d’une virtuosité hallucinante.


Acrodanse, acrobatie, trapèze Washington, mât chinois, équilibre sur vélo, trapèze fixe, corde lisse, portés acrobatiques, fil, roue allemande, sangles, corde volante et jonglerie : les prodiges du CNAC, de sept nationalités différentes, s’emparent de treize disciplines sous la conduite de Raphaëlle Boitel.

Après avoir travaillé sous la direction de James Thierrée, Aurélien Bory ou encore Marc Lainé, cette metteuse en scène et chorégraphe, elle-même issue de l’École nationale des arts du cirque Fratellini, a franchi le pas, en 2013, pour réaliser ses propres spectacles. En une poignée de créations marquantes telles que 5es Hurlants ou La Chute des Anges, elle a imposé un langage physique, conjuguant le vocabulaire du cirque, du théâtre et de la danse, dans une esthétique très visuelle inspirée du cinéma.

Porté par un univers en clair-obscur, elle signe ici un spectacle dont l’écriture métaphorique est fondée sur la virtuosité, la poésie et la connexion entre les êtres. Projetés dans les trois dimensions de l’espace, les quinze interprètes nous offrent une réflexion sur la fragilité des équilibres, notre capacité d’adaptation et de résister aux perturbations, quelles que soient les contraintes externes. Face au vide, un voyage dans les vertiges d’une stabilité toujours précaire, au rythme des ondulations cardiaques.

Dans cette exploration des possibles au ton tragi-comique, ils esquissent les singularités de l’Homme et l’incroyable force dont il dispose pour faire voltiger ses limites.