menu Menu
close

Manège, scène nationale - reims

background
© Droits réservés

MÉLANIE PERRIER

ARTISTE COMPAGNON


Déjà, aux débuts du 20e siècle, les pionniers de la danse moderne s’emparaient des techniques nouvelles pour interroger le corps et le mouvement. Aux États-Unis, Loïe Fuller, fascinée par la lumière consacrait la fée électricité dans l’onde de ses solos tournoyants. Lorsque Mélanie Perrier investit ses propres projets, c’est aussi en tenant compte de ce matériau essentiel à sculpter le corps, à révéler ses formes et les dynamiques du mouvement. Mais aujourd’hui, les connaissances de ces phénomènes ouvrent bien d’autres pistes de recherche. La chorégraphe a fondé sa compagnie 2minimum en 2010, mais elle œuvrait déjà depuis 2005 avec le Laboratoire du geste, interrogeant ce qui fait geste entre danse et performance. Ces dernières années, avec son triptyque sur le thème de la relation amoureuse, elle a posé les fondamentaux de sa démarche. Imminence évoquait, à travers un trio, le désir et le mouvement retenu. Nos charmes n’auront pas suffi abordait l’état amoureux et la vibration intérieure. Lâche, dernier volet de cette trilogie, mettait en scène la séparation à partir d’un duo féminin noué sur fond de musique électro. Mais quelles que soient les formes envisagées, ce sont toujours les liens entre mouvement, corps, espace, lumière et musique qui retiennent son attention. De cette géographie des corps, Mélanie Perrier a fait sa marque. Le mystère de la relation à l’autre, le duo, la rencontre, mais aussi l’écriture ou plutôt la partition constituent ses aires de prédilection.

+ d'infos

danse

Première

MÉLANIE PERRIER

Care

03 arrow 04.11

Atelier

AVEC MÉLANIE PERRIER

Danses portatives - Atelier parents-enfants

10.06