menu Menu
close
ticket Billetterie

Manège, scène nationale - reims

background
©Magali Dulain

DANSE

PRODUCTION DÉLÉGUÉE / CRÉATION 2022

lsf

Marie Barbottin

La chambre d'eaux


CALENDRIER DE TOURNÉE

PREMIÈRES

28 > 30 NOVEMBRE 2022
MA 29 NOV - 18:30*
ME 30 NOV - 10:00*
SCOLAIRES : LU 28 & MA 29 NOV - 10:00 & 14:30
AU MANÈGE, SCÈNE NATIONALE-REIMS

DURÉE 45'
TOUT PUBLIC À PARTIR DE 6 ANS 

* RENCONTRES
Retrouvez l'équipe artistique à l'issue de la représentation


EN TOURNÉE


06 > 09 DÉC 2022
LE NOUVEAU RELAX - CHAUMONT 


24 & 25 JAN 2023
LA FILATURE – MULHOUSE

31 JAN > 04 FÉV 2023 
CÔTÉ COUR – BESANÇON

08 FÉV 2023
LES HIVERNALES – AVIGNON


07 > 10 MARS
LE VOLCAN – LE HAVRE

17 MARS
LE TRAIT D'UNION - AMIENS

21 > 25 MARS
L’ÉCHANGEUR – CHÂTEAU-THIERRY

12 > 14 AVR
SCÈNE NATIONALE D’ORLÉANS




POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS,
CONTACTEZ :


Nina Vandenberghe - Secrétaire générale
n.vandenberghe@manege-reims.eu
+33 (0)6 20 46 12 70

Agnès Prévost - Chargée de production
production@manege-reims.eu


Sur un texte original de Catherine Verlaguet

Alliant danse, texte et musique, la chorégraphe Marie Barbottin signe une fable contemporaine autour de l’enfance et des injonctions liées au genre. Une création tout public (dès 6 ans) qui aborde, avec humour et sans tabous, les questions essentielles de l’égalité et de l’affirmation de soi.

« La chambre d’eaux est une histoire pour les enfants... mais pas que.  S’y pose la question de la possibilité – quel que soit son sexe – de grandir et de se construire dans l’égalité, à contre-courant des normes sociales. »  Avec la complicité de Catherine Verlaguet, auteure de pièces jeune public percutantes, Marie Barbottin convoque corps et texte comme des outils d’émancipation pour lutter contre les discriminations sexistes. À travers l’histoire d’une petite fille née dans une baignoire, le poing en avant, qui refuse de se plier aux diktats liés au genre, cette création charrie bien des motifs et des pistes de réflexion. La vie utérine, l’enfantement, les tabous autour du corps, les modèles de représentation et d’identification sont autant de thèmes, abordés avec beaucoup d’humour et sans faux-semblants.
Dans une scénographie ludique, autour d’une baignoire, ils sont trois interprètes sur le plateau. Puisant dans un corpus d’images archétypales, de la peinture de la Renaissance à l’imagerie des contes de fée, Marie Barbottin amène le corps à cheminer entre les stéréotypes tandis que, en parallèle, Yan Giraldou articule danse et langue des signes française. Cette double partition dansée est rythmée par un semi-live de Nicolas Martz où résonnent les tubes pop, rock et féministes des années 90. Une pièce libératoire à la dynamique explosive qui euphorise les publics de toutes générations.

  • arrow

    Biographie

    Marie Barbottin a suivi le cursus de danse contemporaine au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Interprète pour de nombreux chorégraphes,  elle aime diversifier ses collaborations, dans le désir sans cesse renouvelé de confronter le corps à d’autres disciplines : littérature,  poésie, musique, théâtre. Elle a entamé en 2015  une collaboration avec Mélanie Perrier et récemment avec Hervé Chaussard et Daniel Larrieu. Férue de transmission, Marie Barbottin  a à cœur d’explorer différentes manières de lier ses expériences artistiques et pédagogiques. En témoigne sa nouvelle création tout public,  La chambre d’eaux, une fable où elle transmet son engagement pour l’égalité en tant que femme, mère et artiste. En résonance avec cette création, elle organise une table ronde intitulée Pour une autorisation à être sur les enjeux d’une éducation non sexiste dans le cadre du Pop Women Festival et animera un atelier parents/enfants autour de la danse et de l’imaginaire de la pièce.

TABLE RONDE

Marie Barbottin

Pour une autorisation à être

11.03

ATELIER

DANSE

Atelier en famille

avec Marie Barbottin

15.10