menu Menu
close
ticket Billetterie

Manège, scène nationale - reims

background
like
©Bonnefrite

CIRQUE

Les Familiarités

Mathurin Bolze / Cie Mpta

Les utoPistes

03.07

SA 03 JUIL - 17:00

HORS LES MURS
PLACE DE FERMAT
QUARTIER ORGEVAL - REIMS

ACCÈS LIBRE dans la limite des places disponibles et dans le respect des règles sanitaires en vigueur
 

covoiturage


Dans le cadre des Familiarités, voici que le festival utoPistes, initié par Mathurin Bolze, s'associe au Manège afin de présenter une version de ce temps fort consacré aux arts du cirque à Orgeval. Une édition concentrée qui est une belle promesse de rencontres spectaculaires, autour d’acrobates et voltigeurs, porteurs de rêve.

Depuis 2017, Le Manège tisse des liens avec le quartier Orgeval, à travers Les Familiarités, une aventure collective qui rassemble artistes et habitants autour de la création contemporaine. Cette saison, Mathurin Bolze y décline une « inter-édition » des utoPistes, le festival dédié aux arts du cirque qu’il a créé à Lyon, avec toujours la même volonté : déplacer le regard, questionner le monde à l’aune des impertinences circassiennes. Dans cette perspective, l’acrobate philosophe Matthieu Gary vous invite à découvrir l’histoire d’un bâtiment tout en l’escaladant, au cours d’une Visite guidée aussi drôle qu’impressionnante. Une performance touristico-acrobatique où il sera question d’un lieu, de ceux qui y ont vécu et travaillé mais aussi de risque, de rêve d’envol et bien d’autres choses…

Place ensuite au saisissant solo Capuche de Victoria Belen Martinez qui dans un mélange de contorsion, d’acrobatie et de danse, se métamorphose sans cesse, passant d’une figure abstraite à un personnage de cartoon, dans un morphing permanent. Autour de l’acrobate argentine, on retrouvera une création participative issue des ateliers de pratique circassienne réalisés avec des amateurs sur le thème du couple.

Les vertiges du couple sont également au cœur du spectacle aérien Ninguna Palabra de Josefina Castro et Daniel Ortiz. Avec une dextérité à couper le souffle, ce duo argentin se lance dans les airs pour un numéro de haute-voltige où ils content à travers leurs corps le quotidien, l’amour, la vie.

Les utoPistes réservent aussi quelques surprises… Sans hésiter, entrez dans la danse, lâchez prise et laissez-vous emporter sur les rives de ce songe vibrant entre rêve et réalité.

  • arrow

    Biographie

    Qu’apporte à une compagnie comme Mpta le statut d’artiste associé au Manège ?

    M. B. : La sérénité d’un déploiement dans la durée, une ouverture sur tout un territoire, la possibilité d’entrer en conversation avec un théâtre, une équipe et bien sûr un public qu’on est amené à retrouver à plusieurs reprises. Le Manège occupe une place à part dans mon parcours. Je l’ai fréquenté en tant que spectateur quand j’étais étudiant au CNAC, en tant qu’interprète avec François Verret et la compagnie Anomalie puis avec une série de cartes blanches. Grâce à la proposition de Bruno Lobé, toutes ces expériences se sont sédimentées pour devenir l’enjeu d’une réflexion et d’un engagement qui nous ont fait grandir dans la capacité d’imaginer des événements et de faire bouger les lignes.

    Vos souvenirs les plus marquants au cours des deux saisons écoulées ?

    M. B. : J’en ai mille ! Mais je garde un souvenir particulièrement intense de tout le projet mené avec la Maison d’arrêt de Reims et des ateliers avec les détenus. Une expérience très forte en tant qu’artistes qui a bousculé notre ressenti sur la notion même de liberté, la nécessité d’en dessiner les contours et de nous interroger en profondeur sur les fondements de notre métier. Jouer notre spectacle, décontextualisé dans la cour de la prison, en a offert une lecture renouvelée, en nous sortant de notre zone de confort. La création des Hauts plateaux au Manège est aussi un souvenir marquant. Je suis persuadé que les spectacles reflètent les circonstances de leur création et une forme de magie liée au lieu, à l’accueil et à une équipe aux petits soins, s’est infusée dans cette pièce...

    Vos projets et vos envies pour cette troisième année à Reims ?

    M. B. : Bruno Lobé nous a laissé carte blanche pour amener les gens qu’on aime. Corentin Diana et Emma Verbeke, deux jeunes artistes en compagnonnage au sein de Mpta, vont ainsi présenter leur première création à partir d’un nouvel agrès que nous avons inventé ensemble. Je suis très heureux aussi d’organiser les utoPistes à Orgeval avec notamment Victoria Belen, formidable acrobate argentine, qui va mener des ateliers de janvier à juillet avec des amateurs de tous âges. Comme au Manège il y a deux ans, l’idée est de fabriquer un parcours entre extérieur et intérieur, de tisser des liens entre les habitants et notre pratique, d’amener à changer le regard sur le quotidien à travers notre sensibilité.


Vous aimerez aussi...

CIRQUE

Emma Verbeke & Corentin Diana

À nos vertiges

04 arrow 05.06