menu Menu
close

Manège, scène nationale - reims

background
©Droits réservés

danse

Première

Coproduction

Matthieu Barbin

Les cent mille derniers quarts d’heure

04.11

ticket

ME 04 NOV - 19:00


AU CIRQUE - TARIF 6€


covoiturage


Quels sont les effets d’une vie de labeur sur les corps ? Dans Les cent mille derniers quarts d’heure, Matthieu Barbin questionne le rapport du corps au travail et les métamorphoses mentales et physiques qui en découlent. Un solo où la performance devient moteur pour soulever les ressorts d’un système et de ses paradoxes.
 

Sara a été matelassière, laitière, bouchère, a travaillé chez Nanette devenue Elis Aquitaine, leader européen de l’ultra propreté et plus encore. Elle a bien travaillé. Elle a plutôt pas mal réussi. Maintenant il va falloir s’arrêter, mais elle se demande si elle ne pourrait pas, tout de même, en faire un peu plus, histoire de.

C’est en partant de matériaux intimes que Sara donne à voir ce qui relève d’une aliénation ou ce qui au contraire révèle un potentiel d’émancipation. Dans Les cents mille derniers quarts d’heure, elle embrasse différents corps, les siens et les autres, pour s’interroger sur les composants de l’être social et les conséquences physiques de ce choix de carrière. Au fil de cette traversée multiple, son corps est traité comme un discours, nourri d’une matière textuelle où s’entremêlent témoignages, interviews, citations de son corps ou des autres qui activent sa mémoire et meuvent ce corps épais, parfois lourd à porter, à travers le temps : le temps du métier puis du retrait, du corps inscrit socialement puis du corps qui s’efface, du corps actif puis du corps musée, du corps qu’on a envie d’être ou qu’on aurait pu être…

Percutant et engagé, l’ensemble montre la greffe qui s’opère entre le travail et l’humain pour finalement poser la question du libre-arbitre.

TOUS EN SCÈNE !