menu Menu
close
ticket Billetterie

Manège, scène nationale - reims

background
©Loïc Benoit

DANSE

CRÉATION 2016 // COPRODUCTION

MALIKA DJARDI

ARTISTE COMPAGNON

Horion

15 arrow 16.11

MA 15 NOV - 19H
ME 16 NOV - 19H

DURÉE 55'
AU CIRQUE
/ TARIF B


Quand la scène est une batterie géante, tous les coups sont permis. Les plus absurdes et les plus surprenants surtout. C’est le pari de Malika Djardi dans Horion. Le rythme ? Un jeu de rôles épatant et poétique.

La rencontre entre la danse et le rythme n’a rien d’étonnant en soi. Malika Djardi a choisi d’en faire des personnages qui ne manquent pas d’humour. Elle a ainsi créé avec le perfomer Nestor Garcia Diaz un duo de gestes plein de facéties. Les corps et les objets entrent en dialogue, les costumes et les matériaux s’en mêlent. Les baguettes d’une batterie tiennent du jeu de mikado et sculptent d’étranges formes. Ce spectacle qui ressemble à un album de musique live, déplie ses morceaux en toute fantaisie. À partir du mot “ horion“  qui signifie “ coup “, cet élément de base des percussions qui invite aussi aux expressions les plus variées, le duo s’empare d’images et crée des situations absurdes avec jubilation. Car donner un coup est aussi un geste qui produit du son. Applaudir, frapper à une porte, gifler même. Dans ce cabaret des coups, les numéros se succèdent à en perdre son latin. Le corps se fait instrument sonore, la musique devient une étrange comédie. « Air batterie », dubbing, mime musical, pogo à deux et bruitages invitent à de drôles de chutes, esquissent des scènes d’aérobic, convoquent des personnages, boxeur, rockeur. Un véritable cirque de l’inattendu musical et chorégraphique.

  • arrow

    Biographie

    Après la fraîcheur et la rigueur de Sa prière, une pièce documentaire traitant de sa mère et de la foi ainsi que de son propre rapport à la danse, Malika Djardi a été interprète, notamment pour Alexandre Roccoli avec le solo Longing, pour Ola Maciewska dans Bombyx Mori ou encore Clyde Chabot sur son projet Des aveugles.

    Simultanément à ce parcours d’interprète, elle poursuivait la préparation de sa propre création Horion, un duo avec le danseur Nestor Garcia. De ces différentes pièces qui semblent se réfléchir entre elles comme un jeu de miroir, se distinguent des motifs communs. Les questions du corps, du langage et de l’identité, tout comme le rapport au rituel, l’oscillation entre le concret et l’abstraction ou encore le visible et l’invisible traversent sa démarche. On y trouve aussi un certain goût pour la transformation comme en témoigne Horion, avec son jeu de rythme et de corps sonores.

    Formée aux arts plastiques et à la danse contemporaine entre le Canada et la France, la jeune artiste formule son rapport au mouvement en ces termes : « Rien n’a de sens que ce qui nous bouge ». Pourtant sans rien y paraître, la chorégraphe déploie dans ses pièces une distance ménagée au plus juste entre la danse et son propos. C’est avec une forme de modestie, sans aucun effet spectaculaire que l’artiste défait les clichés ou les subvertit. Ce faisant, elle redonne au geste artistique sa vitalité et son engagement, ouvrant ainsi dans chaque pièce un espace où le spectateur peut circuler.


Vous aimerez aussi...

DANSE

PREMIÈRE

MARINETTE DOZEVILLE

Dark Marilyn(s)

03 arrow 04.11

DANSE

PREMIÈRE

MÉLANIE PERRIER

Care

03 arrow 04.11

DANSE

PREMIÈRE

SINE QUA NON ART

Donne-moi quelque chose qui ne meurt pas

15 arrow 16.11

DANSE

MALIKA DJARDI & FAUSTIN LINYEKULA

Sa Prière & Le Cargo

07 arrow 08.02