menu Menu
close
ticket Billetterie

Manège, scène nationale - reims

background
©Alain Julien

DANSE

PREMIÈRE

COPRODUCTION

MARINETTE DOZEVILLE

ARTISTE COMPAGNON

Dark Marilyn(s)

03 arrow 04.11

JE 03 NOV - 19H
VE 04 NOV - 19H

DURÉE INDICATIVE 55'
AU CIRQUE
/ TARIF B


La question du féminin à travers une icône du cinéma hollywoodien. C’est le sujet élu par Marinette Dozeville. Pour en découdre avec les clichés sur le genre, la chorégraphe s’empare de ses images, de ses codes les plus populaires et défait par le geste le corset de nos représentations les plus intimes.

Muses, Amazones, saintes, mais aussi égéries, top models, stars de cinéma, les mythes féminins ont la peau dure. Et le regard que l’on porte sur les femmes à travers l’histoire et ses figures les plus présentes dans l’imaginaire collectif appelle bien des interrogations. Déjà dans PERF’ puis dans MU, deux de ses précédentes créations, Marinette Dozeville avait choisi d’explorer les processus de transformation et de révélation des corps. D’abord, à travers les performers populaires dans PERF’ puis par l’envie de faire tomber les masques et les carapaces sociales dans MU. Dans le creuset de cette réflexion, la chorégraphe s’approprie ici la figure de la star désenchantée pour en déjouer les codes, ces fantômes de l’inconscient qui formatent les regards. Dans Dark Marilyn(s), un étonnant quatuor de femmes s’empare du plateau et décline, entre postures lumineuses et ombres obscures, ce qu’il en coûte des modèles et des gestes de l’émancipation.

DE LA SCÈNE À L'ÉCRAN
UNE FEMME SOUS INFLUENCE DE JOHN CASSAVETES
Un classique du cinéma américain qui a nourri - parmi beaucoup d'autres - la conception de Dark Marilyn(s).
LU 07 NOV 20:30 - AU CINÉMA OPÉRA
4€ la place en achetant votre billet couplé au manège.

DARK SELFIE
Quel est le Dark Selfie qui vous représente vraiment ? Rendez-vous sur Facebook dès le 06 septembre à 18h pour donner libre cours au rebelle qui est en vous.


 

  • arrow

    Biographie

    Depuis l’enfance, Marinette Dozeville a toujours éprouvé la nécessité d’incorporer les questions qui la traversaient. Dès ses premiers pas dans la danse, classique puis contemporaine, elle se sent attirée vers la chorégraphie. Ce qui se traduit d’abord par une sorte d’appel à écrire pour la scène. Procédant de manière intuitive, elle définit peu à peu son langage et ses motivations et continue aujourd’hui, selon ses propres mots, à se : « réjouir dans le tragique ». Treize années ont passé depuis la création de sa compagnie et son premier solo D’ailes. Depuis, une dizaine de créations ont vu le jour dont Performing Bal Disco – Le bal dont vous êtes le héros !, un bal moderne participatif créé en 2011 et PERF’, un one-woman-show chorégraphique (2012) bientôt suivi de Mu -Vénus anatomique réalisé en collaboration avec la vidéaste Do Brunet (2014).

    À chaque fois très différents, ses projets explorent différents thèmes. De la dimension collective et festive avec le bal, aux stéréotypes féminins dans ses plus récentes pièces. Le tempérament passionné de la chorégraphe la pousse à revendiquer la nécessité de l’inutile, le mouvement gratuit, tout autant qu’à défendre la capacité de la danse à poser des questions existentielles. Fascinée par la relation aux images autant que par les cultures populaires, elle s’est dernièrement investie dans l’histoire du féminisme, d’hier à aujourd’hui. Avec un bagage culturel aussi déterminant, comment faire sur un plateau pour exister à travers le regard de l’autre, tout en dépassant les codes et les attentes dont les femmes sont porteuses ? Une question que la chorégraphe se pose dans sa création Dark Marilyn(s).

Projet participatif

AVEC MARINETTE DOZEVILLE

Dark selfie

06.09 arrow 24.10

CINÉMA

DE LA SCÈNE À L'ÉCRAN

Une femme sous influence

07.11


Vous aimerez aussi...

DANSE

PREMIÈRE

MÉLANIE PERRIER

Care

03 arrow 04.11

DANSE

MALIKA DJARDI

Horion

15 arrow 16.11

DANSE

PREMIÈRE

SINE QUA NON ART

Donne-moi quelque chose qui ne meurt pas

15 arrow 16.11